Afficher la carte

Fais ta Valise
déc19 2015

Fêter Noël à Hong Kong


Voyage

Catégories : Hong Kong

Tags : Noël, cadeaux, Hong Kong, Chine, restaurant, canard, bar, fête, Buddha

Statistiques : 4407 visites

J’ai toujours adoré la période des fêtes. Ou plus exactement, la période qui précède Noël, lorsque la tristesse de la nuit qui tombe trop vite est remplacée par l’excitation enfantine de voir les rues éclairées de milliers de jolies lumières. La joie d’embaumer son chez-soi d’odeurs de cannelle, de girofle et d’orange, d’allumer des bougies et de préparer de jolis paquets cadeaux. Si par bonheur la neige se met à tomber, me voici encore plus heureuse de voir Noël arriver en Suisse. Toutefois, l’hiver passé, j’ai fêté Noël très loin de chez moi, à Hong Kong. Je ne savais pas à quoi m’attendre en atterrissant dans la mégapole asiatique. Y aurait-il des décorations, des lumières, des attractions spéciales ? Hé bien oui ! Hong Kong a définitivement cédé à la «folie Noël». Visiter l’ancienne colonie britannique durant les fêtes promet un beau spectacle !

Noël populaire

Pour un Noël en communion avec toute la population de Hong Kong, direction le sud de l’île de Kowloon, dans le quartier de Tsim Sha Tsui. C’est la zone la plus touristique de la ville, puisqu’en face se dressent les nombreux buildings de Central Hong Kong. Le long de la promenade qui borde Victoria Harbour, sur la «Avenue of The Stars», des milliers de personnes se pressent les soirs de fête pour assister au Light Show quotidien, «Symphony of Lights». Chaque soir à 20h, 47 buildings s’illuminent et projettent des lasers dans la nuit hongkongaise.

Vanté comme LA chose incontournable à faire à Hong Kong, ce light show ne casse franchement pas trois pattes à un canard. Peut-être suis-je un peu blasée, mais je n’ai rien trouvé d’inédit, d’original ou inattendu dans ce spectacle de quelques minutes. Dans la même catégorie, j’ai largement préféré celui du Marina Bay Sands à Singapour, plus poétique. 

Exception faite du Light Show décevant, allez passer quelques heures dans ce quartier le soir de Noël. Enfin, allez-y si vous supportez la foule étouffante, compacte et anxiogène… j’avoue avoir eu un moment de panique à la fin du spectacle, lorsque des dizaines de milliers de personnes quittaient la promenade pour remonter dans les rues de Kowloon. Impossible de bouger tant nous étions nombreux à vouloir avancer dans la même direction.

Ce moment d’angoisse s’étant progressivement dissipé, j’ai pu profiter de la joie et de la bonne humeur ambiante. Tout le monde est souriant, heureux, certains sont déguisés… des vendeurs à la sauvette proposent des bonnets de Père Noël, des oreilles de chat, des diadèmes lumineux… le paradis en somme! Fièrement équipée de mes oreilles lumineuses, je continue ma progression dans Tsim Sha Tsui, échangeant quelques mots et même des chants de Nöel avec des passants. Etant donné l’affluence massive ce soir là, les grandes artères étaient interdites aux voitures, laissant le champ libre aux passants pour envahir la chaussée. Plus que pour le Light Show, allez à la pointe de Kowloon le soir de Noël pour vous mettre du baume au cœur en profitant de l’ambiance festive !

Noël gourmand

Pour un Noël gourmand à Hong Kong, la traditionnelle dinde occidentale doit être remplacée par un canard laqué! Je dois dire que ma préférence va à ce dernier : après en avoir goûté à Pékin, Hong Kong et Shanghai, je suis conquise ! Pour que l’expérience soit mémorable, choisissez impérativement un restaurant dans lequel le canard est découpé devant vous (comme au Da Dong Restaurant à Pékin). J’ai choisi le restaurant Kowloon Tang, qui nous a proposé un excellent canard avec tous les accompagnements classiques : de fines crêpes, de l’oignon émincé, de l’ail et divers condiments dont une délicieuse sauce épaisse. La peau laquée et croustillante du canard est d’abord découpée en fines lamelles, à tremper dans un peu de sucre en poudre avant de déguster. Un délice ! La chair est ensuite servie avec les crêpes et les sauces. Croyez-moi, après avoir goûté au canard, vous ne verrez plus l’ennuyeuse dinde de Noël de la même façon.

Kowloon Tang est un restaurant plutôt haut de gamme, situé au sein d’une complexe de boutiques de luxes. Ce n’est certainement pas l’endroit le plus authentique de Hong Kong, ni le plus agréable : le service est beaucoup trop rapide pour une occidentale comme moi qui aime rester deux heures à table, et la climatisation est poussée à fond, pensez à prendre un bon pull. Toutefois le canard était délicieux, c’est ce qui compte. Attention si vous voulez manger le canard dans ce restaurant, il faut réserver 24 heures à l’avance.

Noël festif

Après avoir découvert un côté populaire et bon enfant de Hong Kong en regardant le Light Show, puis en dégustant un délicieux canard, pourquoi ne pas continuer la soirée de Noël en faisant la fête ? Direction l’île principale de Hong Kong, en face de Kowloon (la traversée peut se faire en bateau ou plus rapidement en métro).

Le quartier de Lan Kwai Fong est là pour satisfaire votre envie de vous dégourdir les jambes avec quelques pas de danse. Dans des rues étroites, des dizaines de bars ouverts sur la rue invitent à la fête. On y trouve beaucoup d’expatriés, et la discussion est vite engagée avec des fêtards du monde entier. De quoi passer un bon moment en ayant l’impression de faire le tour du monde en une soirée.

Noël au vert

Pour décompresser après les excès du Réveillon, rien de tel que de se mettre au vert. Pour cela, quittez la ville devenue trop oppressante. Grimpez dans le métro qui vous conduira en 1h45 jusqu’à l’ile de Lantau. Quel changement d’environnement radical ! Loin des rues saturées de Kowloon, des magasins de luxe de Central, Lantau est un bol d’air (presque) pur à quelques jets de pierre de la ville. L’île propose quelques activités aquatiques (plages, observation des dauphins), mais en décembre, le temps est trop frais pour se baigner. A la place, montez dans le Ngong Ping 360, un téléphérique qui vous fera monter jusqu’au village du même nom. On vous proposera de payer un supplément pour la cabine à fond de verre : ne le faites pas! C’est beaucoup trop cher pour pas grand-chose. La cabine standard suffit.

Le village de Ngong Ping, vanté comme authentique, a pourtant un mauvais goût d’attrape-touriste, avec de nombreuses boutiques et des façades étonnement neuves. Un Starbucks accueille les visiteurs à la sortie du téléphérique, signe infaillible selon moi que l’endroit est corrompu (bien qu’un café chaud m’a fait le plus grand bien en ce jour plutôt frais). C’est donc avec mon gobelet blanc et vert de touriste de base que je me dirigeai vers le monument phare de ce village : l’immense Buddha de 26 mètres assis en haut d’une colline
Malgré l’importante fréquentation des lieux, la statue reste imposante et magnifique. Depuis ma découverte du Buddha de Kamakura, ces monuments exercent toujours sur moi une fascination parfois démesurée. Ils me procurent toujours une sensation de sérénité, même au milieu de la foule. Rien que pour ce beau Buddha, la visite vaut la peine d’être faite, même s’il faut pour cela se faire crever un œil par une perche à selfie.

Informations pratiques

Hébergement : L’hôtel Silka Seaview est bien placé sur Kowloon et a un bon rapport qualité-prix, même si la chambre est minuscule, comme partout à Hong Kong. Le Wi-fi est gratuit dans la chambre, c’est assez rare pour être signalé !
Festivités : L’office du Tourisme de Hong Kong liste les activités à faire durant les fêtes. On y trouve ainsi les informations pratiques pour accéder à l’île de Lantau.

Et vous? Etes-vous déjà allé à Hong Kong? Pendant les fêtes? Avez-vous déjà fêté Noël loin de la maison? Partagez vos expériences!

Partager sur Facebook Partager sur Twitter << Retour au menu

Poster un commentaire

Pseudo/Nom*

E-mail* (votre adresse ne sera pas publiée)

Site web

* Username :

Message*

Me prévenir des prochains commentaires de cet article par email

* Champs obligatoires