Afficher la carte

Fais ta Valise
oct26 2014

A la découverte du désert en Namibie


Voyage

Catégories : Namibie

Tags : Afrique, Namibie, Road-Trip, Panorama, Désert, Paysages, Nature, Montgolfière

Statistiques : 7482 visites

Flickr

Il existe peu d’endroits sur terre qui semblent n’avoir pas encore été foulés par le pied de l’homme. Ces endroits qui donnent l’impression d’être un pionnier, de découvrir ce qu’aucun œil humain n’a encore jamais vu. Je n’ai jamais vécu pareille situation, mais marcher dans le désert du Namib fut une expérience qui pourrait s’en rapprocher. Imaginez le sable brûlant sous vos pieds nus, le soleil impitoyable qui vous brûle la peau, le vent féroce qui vous fouette le visage, votre souffle, court à cause des dunes si hautes à escalader…le désert est difficile, dangereux, inhospitalier, mais si beau…

Flickr

Flickr

Flickr

Flickr

Pour se sentir l’âme d’un explorateur d’un temps révolu, direction Sossusvlei, dans le parc du Namib Naukluft, à quelques 6 heures de route de la capitale Windhoek. Au milieu du Namib, Sossusvlei est un désert de sel et d’argile, entouré par une mer de dunes orangées, parmi lesquelles se trouvent les plus hautes du monde. Bien qu’étant le site le plus visité de Namibie, Sossusvlei est si grand qu’en s’éloignant des sentiers balisés, vous aurez le sentiment d’être seul au monde. Les dunes, hautes de 400 mètres pour les plus impressionnantes, sont en perpétuel mouvement, poussées par un vent agressif. Leur couleur orange vif tranche avec le bleu aveuglant d’un ciel souvent sans nuages.

Flickr

Flickr

Pour profiter au mieux de la découverte du désert, il me semble indispensable de passer au moins deux jours et deux nuits dans le parc, l’idéal étant de camper à Sesriem Camp. En effet, contrairement aux autres campings et lodges de la région, loger à Sesriem Camp vous permet de rester dans l’enceinte du parc pendant la nuit, et de passer le gate d’entrée une heure avant les autres visiteurs ne dormant pas à Sesriem. Le réveil sera donc matinal ! Le gate ouvre une heure avant le lever du soleil (l’ouverture se faisait à 06h00 en septembre 2014). Dès 6h00, soyez donc prêts à rouler à tombeau ouvert sur l’agréable route goudronnée, longue de 65km qui vous mènera jusqu’au parking. Plusieurs choses sont à voir et à faire dans le parc, voici donc une liste non exhaustive des plus beaux attraits.

Dune 45

Cette partie aurait également pu s’appeler «Comment j’ai failli mourir sur la Dune 45». Cette dune, magnifique mais néanmoins redoutable, mesure entre 85 et 170 mètres de haut selon différentes sources. A mon avis, on est plus proche des 170 mètres… L’ascension de ladite dune s’est révélée être une douloureuse épreuve, durant laquelle j’ai eu l’impression d’être une vieillarde de 80 ans avec une jambe de bois et un cancer des poumons en phase terminale. J’exagère à peine…

Aussi doux et soyeux qu’il puisse sembler, le sable est en fait extrêmement difficile à escalader. Le bon sens incite à monter jusqu’au sommet par l’arrête de la dune, comme sur la photo ci-dessous.

Ces personnes ont fait le bon choixFlickr
Ces personnes ont fait le bon choix

Cependant, le jour de mon ascension, le vent était si fort que je me suis retrouvée à grimper sur le côté de la montagne de sable. Ce qui paraît être un moment inoubliable, romantique et aventureux sur les photos, se révèle en fait être un cauchemar dans lequel 1 pas en avant vous fait faire 4 pas en arrière. A chaque pas, votre jambe s’enfonce dans le sable, votre pied glisse, et il vous faut 10 minutes pour avancer de 5 mètres. Après de longues, longues, longues minutes d’effort et environ 764 pauses, je fus enfin en haut du monstre. Et là…. Le bonheur !

Vu comme cela, ça parait facile. Et pourtant...Flickr
Vu comme cela, ça parait facile. Et pourtant...

Après l'effort, le réconfort!Flickr
Après l'effort, le réconfort!

L’effort est oublié et la vue panoramique sur le désert me récompensa de ma difficile ascension. Regarder le soleil se coucher sur les dunes, aussi cliché puisse cela paraître, est simplement merveilleux. Dans un silence parfait, la lumière change de minute en minute, les couleurs évoluent à mesure que le soleil descend, le tout dans un calme assourdissant. Une fois le soleil ayant tiré sa révérence, il est temps de descendre de la montagne orange, en courant directement jusqu’en bas!

Flickr

Flickr

Flickr

La Dune 45 est incontournable lors d’un séjour à Sossusvlei. Entamez l’escalade au petit matin pour voir le lever du soleil depuis le sommet, ou en fin de journée pour admirer le coucher du soleil. Surtout pas en plein après-midi, la chaleur et le soleil vous achèveront pour de bon !

Dead Vlei

Autre point d’intérêt majeur dans les alentours, Dead Vlei, une cuvette d’argile blanche au milieu des dunes. La particularité de cet endroit tient aux nombreux arbres asséchés qui s’y trouvent, réminiscences d’un ancien marais désormais disparu. Le climat étant tellement sec, les arbres se sont littéralement fossilisés sur place et peuvent rester ainsi durant des centaines d’années.

Flickr

Flickr

Flickr

Flickr

Dead Vlei est un endroit surréaliste, lunaire et inhospitalier. On peut s’y promener au milieu des arbres morts, en marchant sur l’argile sec (quel plaisir de ne pas marcher dans le sable pendant quelques minutes) ou l’admirer depuis la dune Big Daddy qui le surplombe.

Survoler le désert en montgolfière

Pour profiter pleinement de la beauté d’un paysage, rien de tel que de prendre de la hauteur. La montgolfière se prête pleinement au survol de Sossusvlei, car c’est un engin lent, silencieux et contemplatif. Je n’imagine pas survoler l’endroit en hélicoptère par exemple.
Je vous conseille vivement d’investir de l’argent pour faire un tour en montgolfière, pour 4 raisons : 1. C’est beau 2. C’est beau 3. C’est beau 4. On boit du champagne à 8h du matin après l’atterrissage. Que demander de plus ? Nous avons réservé le vol avec Namib Sky Balloon, et il faut le dire, c’était incroyable. On vient nous chercher au campement vers 6h du matin. Après environ 30 minutes de route, on nous dépose au milieu du désert, ou deux montgolfières nous attendent. Nous embarquons, 16 personnes par nacelle, ce n’est donc pas un petit panier ! Et c’est parti !

Flickr

Flickr

Les ballons s’envolent tout doucement, et s’élèvent ensuite à plusieurs centaines de mètres d’altitude. La vue est grandiose. Le pilote fait monter et descendre l’engin, pour que nous ayons à la fois des vues panoramiques, et à la fois des vues plus proches du sol, pour voir des oryx ou certains arbres caractéristiques de la région. Sublime.

Flickr

Flickr

Flickr

Flickr

Après une grosse heure de vol, nous atterrissons au milieu de nulle part, dans le bush, ou un délicieux petit-déjeuner et du champagne nous attendent. Je ne boude pas mon plaisir. Le tour est cher (environ 350CHF / 300€ par personne), mais croyez-moi, cela en vaut largement la peine.

Flickr

Infos pratiques

Pour séjourner au Sesriem Camp, c’est par ici et ici
Pour le tour en montgolfière, c’est par ici

Oryx solitaire se promenant à SossusvleiFlickr
Oryx solitaire se promenant à Sossusvlei

La route de 65 km qui va jusqu’au bout du parc est goudronnée et accessible en voiture 2x4. En revanche, une fois arrivés au parking, si vous voulez continuer jusqu’à Sossusvlei 5 km plus loin, il faudra rouler sur du sable mou.

Flickr

Plusieurs possibilités s’offrent à vous :

    • Marcher (je ne vous le conseille pas, 10km de marche aller-retour dans le sable mou vont vous fatiguer inutilement)
    • Tenter le coup avec une voiture 4x4 (à faire si vous vous sentez l’âme aventurière, personnellement je redoutais trop l’ensablement pour essayer. En plus il faut réduire la pression des pneus avant de rouler sur le sable, et les regonfler avant de reprendre la route goudronnée…. Bof)
    • Prendre une navette qui fait l’aller-retour (ce que nous avons fait)

Plan de situation

Source: visitingnamibia.com
Source: visitingnamibia.com

"Only for very fit persons" : merci, j'avais remarqué!

Depuis le parking des 4x4, vous aurez accès à Dead Vlei, Sossusvlei et Hidden Vlei, tous accessibles à pied. N’oubliez pas que la marche dans le sable fatigue vite, et que la chaleur devient insupportable à partir de midi. Prévoyez donc une pause entre 12h et 16h pour vous mettre à l’abri du soleil, et reprenez l’exploration en fin de journée lorsque la température se fait plus clémente.
La Dune 45 se situe elle à 45 km de l’entrée du parc. Si vous regardez le coucher du soleil depuis la dune, gardez assez de temps pour reprendre la route et passer le gate avant la fermeture. Rouler de nuit peut être dangereux pour les animaux, qui sont attirés par la lumière des phares. Pensez-y....

Et vous? Avez-vous déjà exploré un désert? Escaladé des dunes? Racontez vos expériences!

 

Partager sur Facebook Partager sur Twitter << Retour au menu

Liste des commentaires

Poster un commentaire

Pseudo/Nom*

E-mail* (votre adresse ne sera pas publiée)

Site web

* Username :

Message*

Me prévenir des prochains commentaires de cet article par email

* Champs obligatoires