Afficher la carte

Fais ta Valise
mai14 2014

Copenhague à vélo


Voyage

Catégories : Danemark

Tags : Copenhague, ville, urbain, vélo, hipster, bike, visite, tourisme

Statistiques : 9348 visites

Si vous n’avez pas pour habitude de faire du tourisme à vélo, Copenhague est LA ville qui vous fera changer d’avis. Il faut dire qu’avec ses 400 kilomètres de pistes cyclables, la capitale danoise a de quoi faire travailler les mollets ! Il n’y a pas au monde plus «bike-friendly » que Copenhague. Quelques faits intéressants à noter:

- 50% des habitants de Copenhague se rendent sur leur lieu de travail à vélo

- On y compte d’avantage de vélos que d’habitants : 560'000 bicyclettes pour 520'000 âmes

- On y trouve la piste cyclable la plus fréquentée du monde, puisque 36'000 cyclistes pédalent chaque jour sur le Pont Dronning Louise

Pourquoi autant de cyclistes ? Tout d’abord parce que la ville a très bien conçu ses pistes cyclables : très larges, bien balisées et sécurisées, c’est un jeu d’enfant d’y circuler sans craindre les voitures. De plus, la ville est complètement plate, pas de collines à l’horizon pour tester la résistance de vos gambettes. J’ai également l’impression que le fait de circuler à vélo correspond bien à l’esprit assez hipster de la capitale danoise, tout en écologie, en esprit sain dans un corps sain, et autres considérations éthiques.

La ville se prête donc parfaitement à la visite à vélo, puisqu’on s’y déplace facilement et rapidement. On peut pédaler le visage au vent, en regardant à droite et à gauche, et en s’arrêtant lorsque le cœur nous en dit. Un régal! La Petite Sirène, les jardins de Tivoli, le Musée Carslberg, Christiania… on rejoint chaque quartier en quelques minutes à peine, quel gain de temps !

Petit itinéraire du parfait touriste cycliste à Copenhague

Départ de Nyhavn, le quartier le plus connu de Copenhague et ses façades colorées, pour longer la rue Bredgade puis le quai pavé jusqu’à la Petite Sirène. Les pavés à vélo, cela secoue ! Attention aux piétons qui déambulent tranquillement et bouchent sans vergogne le passage aux cyclistes désireux de piquer un petit sprint. Arrivée à la Petite Sirène, et c’est la cohue. Tant de monde pour une si petite statue ! Ne nous attardons pas trop.

La Petite Sirène côté face...
La Petite Sirène côté face...

et côté pile!
et côté pile!

Direction le Sud de la ville pour visiter le Carlsberg Visitor Centre, musée dédié à la marque de bière danoise Carlsberg, où heureusement les deux bières offertes présentent une petite consolation suite à une visite peu intéressante. Ayant visité son équivalent, le Heineken Visitor Centre à Amsterdam, je vous conseille plutôt la version hollandaise. Faites l’impasse sur le musée Carlsberg, qui ne vaut pas le détour ! Promenade dans le musée peu intuitive, chronologie incompréhensible, mise en scène maladroite, c’est dommage ! Seule la collection de bouteilles de bières du monde entier représente un intérêt.

Collection de bières au Carlsberg Visitor Centre
Collection de bières au Carlsberg Visitor Centre

Sélection de bières suisses
Sélection de bières suisses

Deux bières pour la route et c’est reparti, direction Christiania ! Mêlez-vous au flot de cyclistes qui traversent à toute allure le pont Langebro pour rejoindre Christianshavn et plus particulièrement la «ville libre de Christiania». Ce quartier hors du commun est l’un des seuls au monde dans lequel la vente libre de cannabis est tolérée, préparez-vous donc à vous promener au milieu de certaines effluves… Originellement repère de hippies et de marginaux, Christiania est aujourd’hui d’avantage un haut lieu touristique de Copenhague et figure dans tous les guides. L’esprit initial s’y est certainement perdu en route, mais on y ressent tout de même une atmosphère détendue, agréable et quelque peu rebelle. L’endroit invite à la flânerie, prenez-donc une bière sur la terrasse et observez les passants ! Les photos étant proscrites à Christiania, je vous propose donc de garder l’endroit au creux de votre imagination…

Après avoir flâné sur une terrasse de Christiania, difficile de reprendre la route ! Mais en avant, et direction Tivoli, le grand parc d’attractions situé en plein centre-ville, à deux pas de la gare. Laissez votre vélo à l’entrée et continuez à pied. Restaurants, terrasses, concerts, montagnes russes… il y en a pour tous les goûts. Les attractions sont cependant assez chères (environ 12 francs par manège alors que la simple entrée au parc est déjà payante) néanmoins essayez les montagnes russes ou la tour infernale, juste pour avoir le plaisir d’admirer la ville d’en haut !

Tivoli de nuit
Tivoli de nuit

Après une journée à pédaler sur un vélo de location plutôt rustique, vos fesses ne vous diront pas merci, mais vos yeux et votre tête oui, pour tous les jolis souvenirs à ramener à la maison.

Infos pratiques:

Je vous conseille de louer votre vélo à Copenhagen Bicycles, idéalement situé à Nyhavn, le quartier si photogénique avec ses maisons colorées. De là, vous aurez une bonne base de départ pour explorer toute la ville. La location à la journée coûte 80 couronnes (environ 15 francs). La plupart des vélos ont des paniers, bien pratiques pour ranger son sac, et un cadenas pour laisser le vélo en toute sérénité sur un trottoir lors d’une visite.

Et vous? Avez-vous visité Copenhague? A pied? A vélo? En métro? Racontez-nous!

Partager sur Facebook Partager sur Twitter << Retour au menu

Liste des commentaires

Poster un commentaire

Pseudo/Nom*

E-mail* (votre adresse ne sera pas publiée)

Site web

* Username :

Message*

Me prévenir des prochains commentaires de cet article par email

* Champs obligatoires