Afficher la carte

Fais ta Valise
déc04 2013

Ghost Street, la rue aux mille lanternes


Voyage

Catégories : Chine

Tags : Chine, Pékin, capitale, lanterne, restaurant

Statistiques : 6798 visites

Flickr

De fantomatique, cette rue n’a que le nom. Ghost Street, au centre de Pékin, offre une parenthèse lumineuse au promeneur du soir. Sur un kilomètre et demi, tout est teinté de rouge. Du rouge des milliers de lanternes qui nous surplombent et nous baignent d’une douce lumière presque féerique. C’est étonnant à quel point l’éclairage d’un lieu peut en influencer sa perception. De jour, cette rue doit certainement paraître banale. Une fois la nuit tombée, l’atmosphère change, devient à la fois festive et feutrée. Il y a presque quelque chose de japonais dans l’alignement de ces lanternes qui se balancent doucement au gré du vent.

Flickr

Flickr

De chaque côté de la rue, s’alignent des restaurants, encore des restaurants… Sur les 150 commerces que l’on trouve à Ghost Street, 135 seraient des restaurants (soit 90% !). Connue pour être l’un des hauts lieux de la gastronomie pékinoise, cette rue est fréquentée aussi bien par des locaux que par des touristes. Cette rue aux lanternes est particulière de par son éclairage, mais également par une étrange coutume. Les restaurants étant souvent pleins, les clients attendent à l’extérieur qu’une table se libère. Pour passer le temps, ils s’assoient sur de petites chaises en plastique et dégustent des graines de courge en guise d’apéritif. Par conséquent, des centaines de milliers, même des millions de coques vides jonchent le sol et craquent sous les pieds. Devant certains restaurants, on trouve même un écran géant qui diffuse un film, faisant de la terrasse un cinéma à ciel ouvert, avec des graines de courge en guise de pop-corn ! Très étonnant. Ces graines apportent en tout cas un petit côté croustillant à la promenade !

Le sol jonché de coques de graines de courgeFlickr
Le sol jonché de coques de graines de courge

Ecrevisses à Ghost StreetFlickr
Ecrevisses à Ghost Street

Et la gastronomie dans tout ça ? C’est après tout l’attraction principale de la rue après les jolies lanternes. La spécialité du quartier est l’écrevisse. Chaque restaurant propose son plat d’écrevisses, généralement consommée dans un « hot pot » (bouillon chaud dans lequel on plonge les aliments pour les cuire).

Flickr

Flickr

De grosses caisses d’écrevisses vivantes sont posées devant chaque établissement en attendant d’être consommées. Certaines, comprenant que leur fin est proche, tentent des évasions spectaculaires en jaillissant de leur caisse pour s’élancer dans un dernier élan d’espoir vers le trottoir et vers une liberté utopique. J’ai donc bien failli décéder d’une crise cardiaque en baissant les yeux vers le sol et en trouvant une écrevisse vivante à quelques centimètres de mon pied. Fort heureusement l’impertinente a été ramenée vers son destin et a certainement fini sa courte existence dans un délicat bouillon pimenté.

Malgré tout, les restaurants de cette rue ne m’ont pas donné envie de goûter à l’écrevisse et je n’ai pas testé cette spécialité. J’ai aimé Ghost Street pour sa jolie lumière et son décor japonisant, mais pour la restauration, je vous conseille plutôt le canard laqué. Profitez d’arpenter la rue en début de soirée, une fois la nuit tombée, pour admirer les lanternes et vous imprégner de l’ambiance si particulière du quartier.

Ghost Street est en fait la rue Dongzhimen, située à promimité de la station de métro du même nom.


Agrandir le plan

Et vous? Avez-vous visité cette rue ? Avez-vous goûté aux écrevisses ?

N’oubliez pas, Fais Ta Valise a désormais sa page Facebook. Abonnez-vous pour recevoir toutes les mises à jour !

Partager sur Facebook Partager sur Twitter << Retour au menu

Liste des commentaires

Poster un commentaire

Pseudo/Nom*

E-mail* (votre adresse ne sera pas publiée)

Site web

* Username :

Message*

Me prévenir des prochains commentaires de cet article par email

* Champs obligatoires