Afficher la carte

Fais ta Valise
oct11 2013

Pékin, sa croissance effrénée et les bonnes manières


Voyage

Catégories : Chine

Tags : Chine, Pékin, capitale, pollution, trafic, croissance

Statistiques : 9269 visites

Une rue traditionnelle de PékinFlickr
Une rue traditionnelle de Pékin

Quand je découvre une nouvelle ville, j’éprouve très souvent un coup de cœur et ai l’envie de la visiter à nouveau par la suite. Cela a été le cas par exemple avec Tokyo, qui m’a mis une grosse claque et ou je rêve de retourner depuis. C’est peut-être parce que j’ai visité Tokyo auparavant que Pékin ne m’a pas vraiment plu. Deux grandes villes d’Asie, deux capitales, qui pourtant n’ont absolument rien en commun. Alors que j’ai adoré Tokyo, je n’ai malheureusement pas su apprécier Pékin ! J’ai l’impression que c’est une ville que l’on doit apprivoiser pendant longtemps avant de pouvoir l’aimer. La capitale chinoise ne se laisse pas dompter facilement…

Flickr

Pékin est une ville dont la croissance démographique et économique ont été fulgurantes, mais en contrepartie, tout l’aspect social n’a pas suivi…Comme si au niveau économique, ses habitants étaient en 2013, mais au niveau du comportement, ils étaient restés en 1950. On trouve des bâtiments très modernes, des magasins flambants neufs, toutes les grandes marques de luxe européennes, des fast food américains… Dans les nouveaux quartiers, on se croirait dans n’importe quelle autre grande ville mondialisée. Qu’est-ce qui me déplaît alors ? Le tableau ne semble pas si noir !

Quartier jeune de PékinFlickr
Quartier jeune de Pékin

Flickr

Pourtant, imaginez la scène : un passant se promène tranquillement avec tout l’attirail du Chinois moderne et américanisé : son gobelet Starbucks à la main, vêtu de sa paire de Nike et de ses jeans Levi’s. Tout semble normal, jusqu’au moment où il commet l’irréparable : il se racle bruyamment et profondément la gorge pour y récupérer un énorme crachat qu’il fera atterrir devant vos pieds. Tout cela en éructant sans gêne et en lâchant un gros gaz si l’envie l’en prend. Voilà la raison de ma réticence envers Pékin : les bonnes manières telles qu’on les connaît en Europe ne sont pas du tout les mêmes en Chine. Cela peut paraître très ethnocentriste, mais j’ai été vraiment choquée par le comportement des gens. Crachats et rots sont monnaie courante en pleine rue. Au restaurant, les clients jettent leurs cendres par terre et écrasent leur cigarette au sol lorsqu'ils l'ont terminée.  Les mamans font uriner leurs enfants en pleine rue. Dans le métro, personne n’attend que vous sortiez de la rame avant d’y entrer, c’est donc la bousculade. Dans la rue, on vous pousse sans gêne. Si vous faites la queue quelque part, on vous passera devant. Et ne parlons pas de l'état des WC... Je ne veux évidemment vexer quiconque en racontant mes impressions. J’ai d’ailleurs trouvé les Chinois dans l’ensemble très gentils et étonnamment curieux envers moi. Ils n’ont simplement pas été éduqués aux « bonnes manières » telles qu’on peut les connaître ici.

Flickr

Flickr

D’ailleurs, l’administration du tourisme chinois a récemment sorti un «guide des bonnes manières» à l’attention de ses ressortissants qui sont de plus en plus nombreux à partir en voyage à l’étranger, afin de montrer une image positive de la Chine à travers ses touristes. Ainsi, dans un guide de 64 pages, on conseille aux futurs voyageurs de «ne pas voler le gilet de sauvetage dans l’avion», ne «pas se mettre les doigts dans le nez en public» ou encore de ne «pas laisser de traces de chaussures sur le siège des toilettes» (???). Tout un programme ! Tout cela pour dire que c’est la première fois que je suis vraiment choquée par le comportement des gens dans une grande ville. En général les citadins sont plus mondialisés et ont intégré une façon de vivre plutôt «standard» que l’on peut retrouver un peu partout.

Flickr

Flickr

Un autre élément assez saisissant à propos de Pékin, c’est sa croissance effrénée. Il y a de quoi vraiment s’interroger sur l’avenir quand on constate à quel point les Chinois sont en train de se développer économiquement, avec tout ce que cela implique. Pékin compte désormais presque 20 millions d’habitants. Partout, dans la banlieue, on voit des grues en train de construire d’immenses immeubles pour loger la population toujours plus nombreuse. Jusqu’à très récemment, on comptait 2'000 nouvelles immatriculations de voitures par jour à Pékin et son agglomération. 2'000 nouvelles voitures par jour sur les routes ! Le trafic dans Pékin est à présent si saturé aux heures de pointe que le gouvernement a décidé de limiter le nombre d’immatriculations en attribuant les plaques par un système de loterie. Les Chinois assez riches pour s’offrir une voiture doivent désormais s’inscrire sur une liste d’attente, et un certain nombre de personnes sont tirées au sort chaque jour afin d’obtenir la précieuse plaque.

Cet homme n'a jamais eu de chance au jeu, il attend toujours sa plaqueFlickr
Cet homme n'a jamais eu de chance au jeu, il attend toujours sa plaque

Cette croissance galopante pose bien des questions à propos de l’environnement. Comment gérer les déchets de toutes ces personnes ? Comment peuvent-elles se déplacer en ville ? Les routes sont bloquées par le trop-plein de voitures, le métro et les bus sont bondés. Un smog gris flotte en quasi permanence au dessus de la ville à cause du chauffage au charbon…Tous ces éléments font qu’à mon sens Pékin est une ville où il ne fait pas vraiment bon vivre. Trop de monde, trop de pollution, des incivilités… Je n’ai pas ressenti ce fameux coup de cœur et n’ai pour l’instant pas envie d’y retourner. Je n’ai probablement pas passé outre le premier choc culturel. Il faudrait y rester plus longtemps pour pouvoir dépasser cet a priori négatif et se faire une idée plus précise de la culture chinoise.

Flickr

Il y a quand même de belles choses à voir (et à manger !) à Pékin ! D’autres articles suivront !

Et vous? Avez-vous visité Pékin? Qu'en avez-vous pensé?

Partager sur Facebook Partager sur Twitter << Retour au menu

Liste des commentaires

Poster un commentaire

Pseudo/Nom*

E-mail* (votre adresse ne sera pas publiée)

Site web

* Username :

Message*

Me prévenir des prochains commentaires de cet article par email

* Champs obligatoires